Un lieu solidaire

Une ferme à vocation sociale…..

Les fermes à vocation sociale existent depuis de nombreuses années, certaines s’adressent plus particulièrement à des enfants handicapés, d’autres à des enfants maltraités ou encore à de jeunes délinquants ou en prévention de la délinquance. Ces publics sont différents, mais la ferme possède un intérêt commun pour tous les publics :

Les animaux de la ferme facilitent l’expression de sentiments, permettent un contact sensible et jouent un rôle de médiateur entre les éducateurs et l’enfant comme l’attestent de nombreuses expériences.

L’autre intérêt de la ferme est d’être un espace structurant où l’on réapprend les rythmes de la vie où l’on peut observer l’interdépendance des êtres vivants et prendre des responsabilités vis-à-vis d’animaux domestiques ou de cultures. Ce peut être aussi pour les plus grands réapprendre l’effort.



Public concerné

Publics en difficultés
Centre de loisirs
Grand public
Échanges internationaux
Échanges associatifs



Publics en difficultés

La Ferme de Noé veut être un lieu de dialogues, d’apprentissages, un lieu "neutre" où jeunes et anciens se sentiraient égaux et intégrés. Un endroit où on leur laisserait la possibilité de ne plus être assistés, mais de pouvoir être autonomes, responsables de soi ou des autres. Un lieu où la confiance irait de soi et serait réciproque, par delà même, pourront-ils, réaliser "un rêve", "leurs rêves" : être utiles et reconnus dans la société.

Nous avons pensé ce lieu, en nous servant des aspirations, des émotions, des uns et des autres. Tous parlent de maison, de jardin, d’animaux et de famille, bien sûr, bref, d’un retour aux sources, de choses simples en somme : Une ferme !!!

La diversité des activités, du lieu et des partenaires, offre un large éventail de ressources humaines et matérielles, favorisant la rencontre entre les différentes générations et classes sociales, créant ainsi, un environnement propice à l’évolution des uns et des autres. Tous peuvent y découvrir leurs talents, leurs passions, leurs faiblesses, les partager, les initier, les améliorer.
Avec aussi la possibilité de faire découvrir à tous publics en difficultés l’opportunité de s’impliquer dans une dynamique de projet, dans ce qu’elle comporte d’apprentissage et de responsabilisation.

Ce lieu ne peut être un endroit ou l’on s’arrête, mais plutôt un endroit où l’on se reconstruit et où l’on redémarre.

La Ferme de Noé souhaite devenir un lieu de stage et de formation en rapport avec les différents métiers exercés sur le site.



Centre de loisirs

La vocation sociale est dans ce cas à l’origine même du projet et permet d’intégrer la ferme comme un outil de la structure, permettant un travail de fond avec les enfants, avec une relation approfondie entre le responsable de la ferme et l’équipe de l’établissement.

Nous pouvons accueillir un public extérieur, en l’intégrant dans un projet d’ouverture contrôlée. C’est l’occasion pour des enfants de valoriser leurs connaissances, d’être reconnus.

Pour l’établissement partenaire cela participe à son ouverture sur son environnement de proximité. Pour les enfants extérieurs à la structure, dans le cas de contacts répétés, c’est aussi une expérience positive.

La ferme accueillant les quartiers en difficultés apportent en plus de l'intérêt traditionnel des fermes pédagogiques, la possibilité de créer un lieu différent, un espace de découverte et de dépaysement.



Grand public

Nous pouvons accueillir le grand public entre autre sur les activités du jardin.
Le jardin est aussi un lieu de bonne humeur, de temps privilégié à la "pause café" souvent source de confidences ou paroles librement échangées.

Un autre aspect de la solidarité de La Ferme de Noé est la mise en place de "journées festives solidaires". Les bénéfices de ces journées seront redistribués au profit de : Structures d’entraide, fonds de solidarité de la commune, d’un Arbre Noël pour les enfants, d’aménagement d’un local de répétition musique /théâtre, et de l’amélioration de la solidarité au sein de la ferme.

Descriptif de ces journées :

Les partenaires du jardin solidaire font découvrir aux publics, des légumes oubliés avec dégustation et description.

Grand pique-nique basé sur des recettes traditionnelles et innovantes.

Vente des excédents de légumes du jardin solidaire.

Kermesse pour petits et grands, course en sac, à l’œuf, à dos d’âne, charivari, etc…

Atelier manuel, pédagogique et forum de discussions.

Accueil de groupes de musique et de troupes de théâtre de rue en émergence.



Echange internationaux

Nous avons conclu un partenariat avec Jeunesse et Reconstruction, une association loi 1901 à but non lucratif et apolitique. Elle participe au développement des échanges internationaux de jeunes.
Depuis sa création en 1948, elle propose dans ce but diverses chantiers de jeunes volontaires, camps agricoles, programmes de volontariat à moyen et long terme, cours de langues...

Le partenariat et le but de J&R et de la ferme de Noé :
Combattre la discrimination sociale, raciale, politique ou religieuse en proposant des activités où chacun trouve sa place
Favoriser la paix et la fraternité dans le monde grâce aux rencontres et échanges internationaux.
Mieux se connaître Permettre à des jeunes de cultures et d'horizons différents de mieux se connaître et se comprendre à travers les réalités sociales et économiques d'un pays.
Participer activement à un projet collectif et à une expérience de vie en groupe.
Promouvoir la citoyenneté Soutenir le développement des valeurs de citoyenneté et de responsabilité chez les jeunes.

Nous avons reçu de août 2003 à février 2005 pour des périodes allant de 2 semaines à 4 semaines , 64 volontaires (Allemands, Japonais, Russes, Italiens, Canadien, Mexicain, Coréens, et Français).



Échanges associatifs

Un atelier Tadellackt avec l’association Dar-d’arts Mostapha CHNIOUI et Doriane GONZALVEZ est organisé à la ferme.
Ils font la promotion du Tadellakt (enduit marocain) à travers la réalisation de chantiers et d’ateliers de découverte socio-éducatifs.

Lors de la fête de la St Noé, le buffet, a était préparé avec l’association « La Kuisin » Qui défend La mise en valeur des pratiques culinaires solidaire en tant que lien social et vecteur d’insertion, en alliant alimentations raisonnés et plaisir, tout en tenant compte et des contraintes économiques de chacun.

Un échange de compétences et d’entraides s’est tous naturellement formalisés avec « La Manade » qui propose un accueil des animaux dans les écoles et sur site.

Une complémentarité dans les paniers solidaires et équitables avec l’Association EPICE, Marielle DESHAYES et Laurent CHARBONNIER qui font la Promotion du commerce équitable par la vente de produits labellisés et par la réalisation d’animations pédagogiques. Ce mélange du commerce équitable et du maraîchage-bio ne ferons que des paniers « plus » que gourmet/solidaires.
La ferme de noé s’engageant dans sa charte de cultivé sain, une collaboration avec Alliance Provence une association qui milite pour le maintien de l'agriculture paysanne et porte le projet de développement des A.M.A.P (Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne). en Région Provence Alpes Côte d'Azur ne pouvait être qu’incontournable.


<?php include 'footer.htm';?>

<?php include 'head-main.htm';?> preload("ss_nav_activites",4); lock='nav1'; lock2='ss_nav_activites0'; <?php include 'nav-main.htm';?> <?php include 'leftnav-activites.htm';?>